Pierre BOUDET

Une Mass Start courue seul...

 

Dimanche 16 janvier, le Pôle Espoir de Fontainebleau organise une régionale sur la carte de l'hippodrome de la Solle. Le départ est fixé à 10H00. Mais pour des raisons de service, il était impossible que je sois au rendez vous. 10H25, j'arrive sur place, l'ensemble des coureurs sont déjà en forêt. Didier a laissé mon pointeur à Thomas Descazaux responsable de la gestion électronique de la course. Le temps de passer chercher les définitions à l'accueil et régler le montant de la course, me voilà fin prêt. 10H40, je prends le départ tout seul...

 

Le circuit fait 10 kilomètres avec 30 postes. Les cinq premiers postes sont à faire dans l'ordre souhaité. J'établis mon itinéraire en partant du poste le plus excentré à celui le plus proche du poste 6, début du circuit imposé.

 

 

L'échauffement a été quasi nul, dès lors je pars prudemment, un ton en dessous de ma vitesse habituelle. Après un rapide coup d'œil sur l'ensemble du parcours, l'alternance de zones techniques et roulantes saute aux yeux, il va falloir adapter sa vitesse de course.

 

Tout va plutôt bien jusqu'au poste 7. Sur le partiel pour aller au poste 8, je change mon itinéraire. Je préfère grimper les courbes pour monter sur le plateau au lieu de contourner le mouvement par la droite. Je profite de l'occasion pour passer au poste 10, afin de mémoriser la zone. En rentrant dans la zone du poste 8, j'inverse les postes 8 et 9. Du coup, je repique à gauche pour aller chercher mon poste 8 qui est un sommet, code 40. Je tombe bien sur mon poste, qui est une dépression, premier doute. En le pointant je vois que c'est le code 39. Je vérifie le code, je l'ai bien, mais c'est mon poste 9 ! Demi-tour, je fonce vers le poste 8. Je laisse filer 2 minutes avec ce manque de concentration.

 

 

Après le poste 13, on attaque la partie roulante du circuit. Il faut tout de même rester vigilant car dans ces grandes parcelles de terrain, on peut vite laisser filer de précieuses secondes. Je commets deux petits écarts aux postes 16 et 17. Entre mon point d'attaque et le poste 22, je termine de monter les courbes en marchant, une légère fatigue apparaît. C'est bien normal, on approche l'heure de course. En sortant du poste 22, je suis hésitant, des vététistes descendent un chemin sur ma droite. Grâce à eux, je percute que je suis trop à gauche dans le flanc... Je traverse le chemin et je fonce le long du fossé sec jusqu'au poste 23.

 

 

La fin de la course est toute proche, on attaque la zone des cinq postes à faire dans l'ordre désiré. Contrairement à la première zone, celle-ci et technique. J'établis mon itinéraire en fonction des courbes. L'ordre choisit est le suivant : 33, 34, 51, 32, 53. En montant au poste 33, je lève la tête et je vois deux coureurs pointer un poste. Je fonce là haut mais en montant je vois mon poste sur ma droite en contrebas ! Petit coup de sang, je dévale la pente vers le poste. Je repars en marchant pour monter sur le plateau et anticiper la zone technique où je veux éviter de perdre du temps. En pointant le poste 32, il me reste le poste 53 et je fonce vers l'arrivée. En passant l'avancée de terrain, j'aperçois le poste 53. Je dévale le flanc qui m'y mène, mais dans un pierrier mon pied droit glisse et je m'effondre dans les pierres. Aïe, je vais vais avoir un bel hématome sur le haut de la cuisse et la hanche. Pas le temps de regarder les dégâts, je ferais le bilan à l'arrivée.

 

 

Je termine en 1h07minutes, plutôt satisfait de ma course. Hormis ma grosse faute au poste 8, j'ai fait une bonne course, relativement fluide dans l'ensemble. En ce qui concerne la cuisse et la hanche, j'ai rappé la peau au niveau de l'os du bassin, d'où un léger saignement.

 

Trace GPS



17/01/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres